mercredi 6 avril 2016

Savoir encore entendre des trucs qui font chier. ; (((

Le soir, dans mon lit, j'écoute la radio. .Europe 1  et sa  libre antenne.
Je kiffe écouter les problèmes des gens,  ça me rassure, y a pire que ma précieuse petite personne .

Y a des problèmes de couples,  des problèmes de gosses qui ne foutent plus rien à l'école, les quadraquinquas qui veulent changer de vie en vendant des salades , les accrocs au chocolat à la banane, y a de tooouuut ! !

Inévitablement, y a des sujets récurrents : le sexe, le pognon, les différences de culture et le  POIDS  !

Oui,  the sacro saints  KILOS  !!

Quand ça cause kilos, 9 fois sur 10,  t'as des nanas en surpoids qui expliquent que le regard des autres est compliqué, qu'elles voudraient plaire mais que dans notre société formatée, faut être comme si mais pas comme ça, blablablatralala.
Les plaintes habituelles, quoi.

Et elles ont raison.

Après, c'est là que ça se gâte encore plusss . .

Ben oui, parce qu'évidement, il y a le soutien des auditeurs militants  !

"Naan mais c'est la personnalité qui compte, blabla...... Les rondeurs, c'est bien mieux que de TENIR UN SAC D'OS BLABLABLA ! !!"

"Les rondeurs, c'est LA FÉMINITÉ  !!

Ah ben putain, bonjour la super tolérance  !!

Si c'est pas refoutre les femmes dans des cases, je ne sais pas ce que c'est  !!

Y a  10  mois, je suis tombée à  45  kilos, depuis, chaque jour, deux fois par jour, c'est la pesée, noter le truc dans un petit cahier.
Faut reprendre du poids, du bon poids, pas de l'eau, faut beaucoup de calories mais gaffe au cholestérol, gaffe à l'estomac et aux intestins, subir les prises de sang pour vérifier le taux de créatinine, de potassium, de sodium, des vitamines bzxfadgjhf..prendre du muscle sans s'épuiser. .

L'aiguille de la balance remonte mais garder chaque gramme est un défi.
Un défi de tous les jours avec zéro pause.

Puis c'est quoi ça, de soutenir les femmes fortes en en dénigrant d'autres,  quitte à les taxer d'anorexiques, de foutre des étiquettes pour "sauver" l'image d'autres personnes qui,  elles,  ont un surpoids et ne le vivent pas bien  ?????

On est juste dans le même bateau, les trop grosses comme les trop maigres .
On se bat pour notre santé, pour se sentir bien, pour accepter notre image, pour ne pas subir les regards de compassion.
Puis nous n'avons pas toutes la même ossature, le métabolisme, la morphologie  ne sont pas identiques pour toutes  !

A quand les cours de diététique obligatoires  pour moins de parlotes à la con ?






20 commentaires:

  1. C'est fou. j'ai eu quelques femmes dans ma vie, des plus rondes comme des minces. Et toutes se sont plain de leur poids!!! Il faut se donner un objectif et faire ce qu’il faut pour l’atteindre. Mais l’objectif doit être atteignable! Un objectif qui respecte notre morphologie et notre génétique. Personnellement je suis costaud, genre joueur de rugby. Aucune chance pour moi d’être un top modèle tout mince…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les complexes, c'est une chose, la santé en est une autre puis yen a qui cumulent les deux.
      Moi, je suis une grande longiligne avec des petits lolos, j'ai pas (plus) de soucis avec ça. Je n'ai pas de "rondeurs", je n'en aurai jamais, je men fous et ça n'empêche pas un mec de me voir en tant que femme. La féminité a différentes formes, marre des discours sur la féminité qui a des seins et des hanches ! ;(( On a la féminité qu'on a.
      Faut se les prendre les remarques quand on n'est pas dans le moule ! Je pourrai faire une encyclopédie en 15 volumes !
      Là, je suis obligée de reprendre du poids, encore 7 kilos (objectif suivi de près par un médecin ), c'est vraiment dur mais indispensable pour mes organes vitaux qui ont bien morflé.
      Quand les gens se permettent des remarques débiles sur le poids des gens, ça me soûle (Dans le cas présent, je ne parle pas des nanas qui font une crise et un régime draconien pour 2 kilos pris pour rentrer dans le petit short mais des personnes qui ont Vraiment des problèmes de poids, avec avis médical à la clé )

      Supprimer
  2. Cela m'est souvent arrivé de dire que j'aimais le rond que je trouvais ça attirant. Et effectivement j'ai plutôt un mouvement de recul devant qq de très maigre parce que ça me fait penser a la maladie plus qu'a la vie, mais l’obésité morbide aussi me fait penser à qq en souffrance de toutes façons. Ce qu'il y a c'est que ces dernières année beaucoup de jeunes femmes mannequin ont subi une forme de maltraitance les obligeant à ressembler à des "sacs d'os" parce que le monde de la mode trouvait cela magnifique, une fille portemanteau ! Mais bon tout ceci n'excuse absolument pas le fait de défendre un type de corps peut mis en valeur, à notre époque et dans nos pays, en dénigrant un autre type de morphologie. C'est totalement idiot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est idiot et récurrent, malgré les débats divers et variés sur le sujet, je ne vois toujours pas moins de conneries dans les réflexions. Quand je suis fière de dire que j'ai pris 100 grammes et qu'on me demande "Où dans un orteil ?? Haha !", j'ai envie de mettre des baffes !

      Supprimer
  3. Et bon courage dans ta cure aux Kilos ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas gagné, avec Lucius, on a baisé comme des lapins lors de la sieste crapuleuse du jour. - 300 calories au moins, pff. :S

      Supprimer
  4. Moi, si je peux me permettre un avis perso, mais un blog c'est fait pour ça, j'aime les femmes...."normales"...
    Comme médecin, j'ai bossé pendant des années dans une clinique diététique, avec bien sûr une immense majorité de femmes ( et d'hommes) obèses, dépassant les 120 kilos, ce qui m'a fait fuir à titre personnel ce genre de morphotype, même si, par période de vaches" maigres"...(euh pas exprès celle là) il m'est arrivé de...Je n'ai pas une passion pour les filles maigres non plus....mais cela étant posé (et pesé...) bien entendu il reste la personnalité de chacun et chacune qui assume ou pas sa morphologie...
    Les "pétasses" qui veulent comme on le dit plus haut perdre 797 grammes pour rentrer dans leur maillot de bain sont insupportables...Mais il est effrayant de voir à quel point finalement il est presque beaucoup plus difficile de prendre quelques kilos que d'en perdre ( quoique moi qui en aurait au moins dix à paumer, c'est pas si simple), et c'est ce que je répète souvent, l'air méchant...pour vraiment maigrir, rien ne vaut un bon petit cancer...!
    Pour avoir profité pendant mes années professionnelles du contact des psy de la clinique où je bossais, je dois dire qu'il semble réel que les problèmes de poids, de bouffe et d'assumage (assumation?) de son morphotype sont toujours liés aux rapports les plus précoces avec la mère...dès les premières heures de vie, voire même auparavant...Toujours de sa faute...normal...Quant au regard des autres, il n'est souvent que le reflet de son propre regard sur soi- même...
    Et puis, comme dit cette chère Ellie, bon courage pour ta reprise de poids ( fais comme moi essaie de picoler un peu plus que raisonnable..ça marche bien..à moins que tu n'aies une hépatite....mais pas un mot à ton doc surtout...!surtout...!!!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait vrai qu'on est jamais content de ce qu'on a: à une époque (lointaine), j'ai vécu avec un homme qui adorait me faire la cuisine (je suis gourmande); le hic, c'est que j'ai pris des kilos et pas moyen de lui faire comprendre que je me sentais un peu trop lourde... et puis je suis hospitalisée pour une péricardite; 10 jours d'hôpital, 10 kilos en moins (vibramycine en perf). Eh ben j'ai eu PEUR de me voir perdre tout ce poids, alors que j'en rêvais juste avant!

      Supprimer
    2. @ Monsieur le Docteur :Que l'on ait des préférences vers un type de morphologie, normal je pense, j'en ai aussi si je regarde un mec.
      J'ai une morphologie à la Sandrine Kimberlain comme toutes mes cousines du côté paternel, y a une pincette de génétique lol.
      Mon regard sur moi-même a fortement changé grâce au regard de Lucius, je m'assume à présent, je peux même dire que j'aime mon corps :) (tout en restant pudique). Bon, là, il n'est pas encore à son top niveau mais j'y bosse ! Grâce à la nutritionniste, j'ai aussi compris que manger trop de merdes n'aidait pas. Compliqué de changer des habitudes alimentaires pourrav (le Quick, je garde un peu, hein, chut ) mais je vois que ça porte ses fruits même si c'est dur. Je confirme, prendre du poids, c'est chaud boulette ! :S

      Supprimer
    3. Anne. .oui c'est hard de se voir fondre. La fatigue qui s'installe très vite, la perte musculaire, le manque de concentration, les carences. Y a des biesses aussi qui me sortent que j'ai "de la chance " parce que je peux manger ce que je veux sans prendre un kilo ! Naan mais. . Heuu ??

      Supprimer

    4. Moi, si je peux me permettre un avis perso, mais un blog c'est fait pour ça, je kiffe à donf les confidences des médecins qui battent la campagne blogorienne et qui, en plus, aiment les femmes « normales », mais pas les autres, « anormales » ( ?!) [Bonjour, le retour des cases !]… donc, chère Emma, je peux ?!

      Allez… j’y vais :

      Cher Antoine,
      Vous devriez penser à commencer écrire vos mémoires de Monsieur Le Docteur qui a tant roulé sa bosse au contact des autres. Ça ferait un sacré tabac chez l’ iiiimmense majorité de femmes ( et d’hommes) obèses, dépassant les 120 kilos qui vous ont fait fuir, chez les pétasses qui veulent tout et rien dans leur petit itsi bitsi tini ouini, tout petit, petit, bikini, et surtout, surtout chez ceux et celles qui n’ont que la peau sur les os, mais toujours leur cœur gros comme une cathédrale pour aimer toujours et encore la vie, pour pouvoir faire confiance aux bons mots d’un cher docteur comme vous, parce qu’ils ont attrapé comme ça, en vol, mine de rien, un putain de bon petit cancer. Bon, on va foutre la paix aux mères qui n’ont pas que ça trimbaler dans leurs gros sacs de vie. Avec tout ce qu’on leur met sur le dos (et ailleurs), on leur épargnera un gros pavé dur à avaler, hein ?!

      Mes salutations les plus distinguées etc, etc… et, en bonus, quelques baffes* qui se perdent je ne sais où, cher docteur !

      *pleines d’humour qui pique, parce qu’il en faut pour arriver à lire votre avis perso !

      Supprimer
    5. Vous pouvez Anna ! C'est un billet avec des "trucs qui font chier" ! :)

      J'ajoute pour Antoine que la remarque sur "le bon petit cancer , j'ai "un peu" de mal aussi. .
      Un prochain débat "Peut -on rire de tout ?" sera programmé après le concours de pétanque samedi prochain. (moi, je dis non mais en tant qu'organisatrice, je dois rester impartiale )

      Supprimer
    6. Bien sûr on peut dire ce qu'on veut ici. rire de tout est un peu étiré et l'humour est bien personnel. ça n'empêche pas d'avoir des humoristes pour tous.

      Supprimer
    7. Rire de tout mais pas avec tout le monde, n'importe comment. Ma santé, j'en ai fait plus d'un billet avec humour, par contre, de l'humour sur la santé des autres, je ne me permettrais pas, c'est un sujet délicat pour moi. C'est d'ailleurs un sujet rarement évoqué par les humoristes dont c'est le métier.

      Supprimer
  5. De mon tout petit point de vue, je défends le corps en santé. Plus que jamais. C'est pas plus compliqué que ça.
    Je te souhaite plein de courage pour la reprise des kilos. et de la force qui ira sûrement avec.
    et je t'embrasse!
    ( ben ouai ce soir c'est mode calinou)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, c'est la santé !!
      Dans 5 mois, je retravaille, j'ai intérêt à être au taquet ! :D. 💋

      Supprimer
  6. Haaaa mais alors Go pour le fromage, l'Orval (et les autres) et le bon saucisson! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ce que je ne peux pas quoi. :S..ou avec modération..mais boire une demi chope, si c'est pas malheureux des trucs pareils. . :S

      Supprimer
  7. Môôôô pov chou. Allez il y aura un moment où tu pourras!
    Courage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, ça va, quand je vous sers une bière, je me laisse un petit fond de bouteille ! :D

      Supprimer