samedi 19 août 2017

Savoir avoir le temps long.

Quand je partais en vacances, j'avais toujours un petit pincement au coeur en quittant Lucius.
Et puis les nouvelles découvertes prenaient le dessus,  j'engrangeais de nouveaux paysages, de nouvelles randonnées, j'étais bien, je partais 3 semaines, un mois, les bottines aux pieds et on s'envoyait un sms par jour pour dire que tout allait bien.
A présent, quand je quitte mon patelin, Lucius  "voyage " avec moi.  Sms nombreux,  coups de téléphone, photos. Impossible de se déconnecter l'un de l'autre plus 2 ou 3 h.
Quand je voyais mes copines qui ne décrochaient pas de leur mec même sous les tropiques et  sur le sable chaud,  je trouvais ça pa-thé-ti-que !
Force est de constater que je fais partie du club des pathétiquiennes et que j'aîme ça.

Cette semaine, je suis partie 2 jours. . enfin. .34 h.
Ca a été super chouette ! Vraiment !  .. Mais bordel de merde,  qu'est-ce que ça a été long , pffff.
Comme mon verre de vin m'a semblé moins bon, comme mon lit 5 étoiles m'a semblé vide le soir. .
La dernière heure pour le retour a été interminable, le dernier kilomètre a été aussi long que la muraille de Chine.

Les retrouvailles ont été fortes !
Non, ça ne veut pas dire qu'on a niqué sur ma valise, on s'est juste serrés dans les bras 20 minutes sans rien dire et ça a été les minutes les plus merveilleuses de mon voyage éclair !
Quant à Lucius, n'en parlons pas, je lui ai rapporté du chocolat, alors, forcément, ..




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire