lundi 22 janvier 2018

Savoir avoir un projet.

J'ai lu très vite.
Avant d'entrer en primaire, j'étais une lectrice confirmée.
Comment ai-je appris ?  Je ne sais pas au juste.  Mes parents sans doute. . et puis j'adorais ça, on connaît les miracles de la motivation.

Les Oui-Oui ont très vite fait place aux romans de chez Belgique Loisir que je piquais chez Mamy Ciboulette.
Je lis de plus en plus,  c'est devenu une drogue, comme ces sportifs que je vois courir le soir quel que soit le temps et qui ont besoin de leur dose de dopamine.
Je suis devenue une acheteuse compulsive de pages. J'ai du stock pour plusieurs années. ..et j'achète toujours plus.
Quasi pas de livres neufs. J'aime ceux qui ont déjà un passé, qui ont les pages un peu écornées, qui ont un vécu.  Mon plus grand plaisir est ensuite de leur trouver un nouveau propriétaire. Les livres ne sont pas faits pour prendre la poussière.

L'envie d'écrire mon propre livre me titille.
Mes cahiers ont disparus et si Blogger disparaît un jour, ce qui arrivera inévitablement, il ne me restera aucune trace écrite de mon histoire avec Lucius.
Je ne veux rien perdre de ces années.
Un roman, sans aucun doute, où ça rit, où ça pleure, où ça vit.
Je ne sais pas comment m'y prendre.  Peut-être juste en laissant courir le crayon ? Je n'aime pas les Bic, encore moins les stylos.
Oui, un crayon avec un petit bout gomme, ce sera bien.
Une batterie de crayons.
Mon manuscrit restera peut-être dans un grenier.
Qu'importe, il existera.


3 commentaires:

  1. fais-le s'il te plait, tu as du talent. Bizzz des Caphys toujours fans de tes écrits

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'envie est là même si j'ai quelques doutes sur le talent lol. Je le ferai éditer quand je serai une très vieille dame et je ferai des dédicaces dans ma maison de retraite. :)

      Supprimer