jeudi 14 juin 2018

Savoir se tenir la main.

Grimper est compliqué.
On est habitué à nos petites vallées depuis si longtemps.
On a des crampes, des vaches, qui tordent toute la nuit. Ce n'est pas faute de se masser mutuellement.
Pour Lucius, c'est difficile, il porte deux valises alors que je n'en porte qu'une.
La caillasse est là, les pierres qui roulent déstabilisent mais on tient.
On s'arrête aussi, pour se reposer un peu avant de repartir.
Le soleil est encore là, on croise de nouvelles fleurs, ça fait de très belles taches de couleurs dans tout ce gris.



2 commentaires: