dimanche 30 septembre 2018

Savoir mettre les petits plats dans les grands.

On s'est cassés, histoire de reprendre du poil de la bête.
Pour l'occasion, aux grands maux les grands remèdes.  Nouvelle blouse, nouveau jeans, nouvelles sandales (Tu me connais lecteur /trice), je ne me fais pas chier avec des bas nylons et des escarpins qui me font ressembler à un pingouin, ça ne me va pas du touuuut).

Quand Lucius fait sont apparition, je défaille. Lui aussi s'est mis sur son 31. Tenue relax en étant trop la classe ! Mon coeur d'artichaut fond littéralement sous les coups de chamade.

Embarquement dans mon carosse. Lucius prend les commandes.
Il fait magnifique et il a prévu un circuit pour une belle vallée que je connais peu.
Je ne flaire rien du tout ! Je plââne et c'est tout.
Une demi-heure plus tard quand il m'annonce qu'il doit faire une pause pipi, là, ENFIN, ça fait tilt.
Les toilettes choisies sont comme par hasard au SPA.
Il me demande de l'accompagner à l'accueil et s'en va d'un pas assuré chercher le chèque cadeau qu'il a réservé pour sa femme.  (Mwooia )
HOUU, HAAA, OUII !  HUUM Chéri, je t'éééme !
Même pas de regard suspicieux de la part de la secrétaire,  elle a dû voir un paquet d'amants à son guichet.

Reprise de la route pour rejoindre notre resto.
Terrasse, soleil, champagne, écrevisses.
Ronronnements, photos souvenirs faites par d'autres amoureux, glaces et son chocolat dégoulinant de bonheur.

Carosse et détente dans un sentier bucolique.
Autant le dire clairement, on a envie de baise, là, tout de suite.  Arrachage de culotte  (j'ai eu une excellente idée en ne consacrant pas un budget de ouf à cette petite chose made in China, elle a fini à la poubelle en fin de journée ).
Coup de klaxon. Sursaut !
Rien de grave, c'est le coude de Lucius. Carosse trop exigu. N'empêche.  Jouissance, extase.
Les corps étant au taquet,  il n'aura fallu que 4 minutes 43 pour les faire exploser de plaiiiisir.

Reprise de la route.  +40 km.  Chaussettes, baskets.
C'est trop beau !  Sauvage !  J'adore !
Non seulement, le paysage est splendide mais je retrouve enfin mon homme des bois parmi ses arbres. Il saute de pierres en pierres au milieu du ruisseau.  Je le vois, follement heureux.  C'est mon plus beau moment.

mercredi 26 septembre 2018

Savoir faire comme on peut.

Voilà, nous sommes arrivés en haut de notre montagne.
La tempête attendue est arrivée soudainement, à une date pas du tout prévue, pour le coup.
On n'a pas eu le temps de se protéger ni de monter le bivouac.
On s'est serrés très,  très forts pour ne pas être emportés et pour se réchauffer.

Épuisés mais vivants.

Nous descendons vers une nouvelle vallée, moins belle, moins lumineuse.
A nous d'y dénicher de nouveaux endroits pour y semer des fleurs quand nous nous retrouverons.

dimanche 16 septembre 2018

Savoir lover un max.

Il m'attend en haut des marches.
MAAANDIEUU qu'il est beau ! !
Hop !
Smartphone, clac, photo.
Naan, vous ne le verrez pas.
C'est mon mien.
Mon Prééécieuuux.

On s'appelle depuis ce matin.
Heure du rendez-vous, la place de parking, l'endroit pour nous retrouver.
Plus réglés que des horloges suisses, plus entrainés que les membres du FBI.
On répète une dernière fois pour être sûr, on ne sait jamais !

Tout a roulé comme sur des roulettes.
Du sur mesure avec du méga supra bonus qui kiffe sa race !

Depuis,  on ronronne au téléphone, on se liquéfie d'amouuur pour toujouuurs.

Une journée fabuleusement remplie, que dis-je, dégoulinante de Lovejetéééme.

J'ai mis son pull qui sent trop bon sa peau pour m'endormir et décompter CES PUTAIIINS DE 9H qui nous séparent avant de nous retrouver demain.
LES SALOOOOPES ! !!

samedi 8 septembre 2018

Zaavwoir.

- Gaarsson !  Une Duvel !

- Euuw !  Et moiwa ? Deuux Duvel ! Hihi !

- Eeumma, jchconduiraii, tees zoule !

- Meuhh non, z'est toiwa ka buu ! Hihi !

- Eeumma, chuiwi fouu dtwoiaaa ! Enlééf encoore un bouton dton chhmizzier !

- Hééuw ! Lucciuss, on n'est paaas toout seuls, hihi !

- Chtai djàà racontée que z'est quuand oon est alĺé à la Marchh Blanchh nouus deuux que jéé compriis quee t'éétais une vrééé fammme ?

- Béé wouii, pleein dfowoass !  Hihi !

- Z'est grââce à Marc Dutrouux qu'oon séééme !

- Ah ouui  ! C'est vrééé ! HIHI !

- Alléé, oon triinque à Duutroux ! Zantéé ma  Chhérie ! :D

- Zantéé mon Chééri d'Amourrr ! HIHI !  :D

- Gaarsson ! Rmettez deux zauutes Duvel !


NDLR : L'abus d'alcool nuit un chouia à la santé mentale.




samedi 1 septembre 2018

Savoir qu'on s'aime.

Les vacances se terminent.
Un seul mot pour les décrire  : Exceptionnelles.
Rien de mirobolant. .pas trop le temps avec un tas de choses à régler pour Lucius mais une présence à toute épreuve, de longues discussions qui nous renforcent et des silences pleins d'amour.