mercredi 26 septembre 2018

Savoir faire comme on peut.

Voilà, nous sommes arrivés en haut de notre montagne.
La tempête attendue est arrivée soudainement, à une date pas du tout prévue, pour le coup.
On n'a pas eu le temps de se protéger ni de monter le bivouac.
On s'est serrés très,  très forts pour ne pas être emportés et pour se réchauffer.

Épuisés mais vivants.

Nous descendons vers une nouvelle vallée, moins belle, moins lumineuse.
A nous d'y dénicher de nouveaux endroits pour y semer des fleurs quand nous nous retrouverons.

2 commentaires:

  1. J'espère rien de grave... ce billet donne un sentiment de tristesse pas habituel ici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lucius a dû laisser son petit paradis derrière lui, . Rien de grave. .mais coup dur tout de même pour nous, moral en berne . Il va falloir trouver de nouvelles astuces pour se voir, ça va être moins simple :(
      Mais on va trouver des solutions !

      Supprimer